mai 28, 2007

Le bon partenaire

Posted in communication, informatique, internet, kigali, partenaire, rwanda, travail à 4:05 par Guillaume

Continuons à parler de mon projet rwandais :

Comme vous le savez maintenant, je cherche à repartir au Rwanda, avec l’idée de créer un business informatique à Kigali. Partir, c’est bien, partir à deux, c’est mieux. Je suis donc à la recherche d’un partenaire, suffisamment fou pour se lancer dans ce projet, mais avec les pieds bien sur terre, histoire d’avoir une chance de le mener à bien.

Essayons d’être plus précis. Le critère de base est bien sûr humain. Je partirai avec quelqu’un avec qui je m’entend suffisamment bien. Cela ne fait pas trop avancer le schmilblick, partons donc dans du plus concret :

  • Pas forcement un informaticien : Le projet est un projet informatique, mais il y a une place pour quelqu’un dont l’informatique n’est pas le domaine principal.
  • Communication : La communication est un point important de ce projet. Que ce soit la communication du projet en lui-même (recherche de fonds, création de partenariat avec l’Europe, recherche de partenaires et de clients, mise en place de communication externe, blog, …) ou la communication en temps que produit à vendre (mise en place de site web, donc implémentation d’une stratégie de communication, … pour nos clients).
  • Management : Une partie du travail à faire est de l’ordre de la gestion d’entreprise. Gestion de client, de contrat, de projet, suivi des finances, …
  • Graphisme : Une partie des projets possibles tourne autour de la création de site web et d’outils de communication. Donc de graphisme à un moment ou un autre.
  • Gestion de processus : La mise en place de n’importe quel outil informatique, particulièrement en informatique d’entreprise implique la compréhension, voir la modification des processus de travail.
  • Formation : Que ce soit de la formation à des outils mis en place par nos soins, ou formation plus générale (Word, Excel, …), ou dans le cadre de projet « non générateurs de revenus » …
  • Organisation : Pleins de projet intéressants à mettre en place, par exemple avec mise en place de solutions de création de curriculum avec le ministère de l’éducation (Mineduc), ou des projets de communication interne entre les différents ministères où le principal problème est de comprendre les organisations avec lesquelles nous travaillons, organiser les rencontres entre les différents acteurs, etc…

Une fois de plus, les intéressés peuvent soit laisser un message ici-même, soit m’envoyer un email.

mai 21, 2007

Projet Informatique à Kigali – Communication

Posted in communication, informatique, internet, kigali, rwanda, suisse, travail à 1:42 par Guillaume

Miracle de la technique moderne (une fois de plus). A peine mon dernier article mis en ligne, j’ai déjà quelques emails de gens intéressés. J’ai toujours un peu de mal à y croire, mais oui, j’ai un public avec ce blog. Les statistiques me le disaient déjà, mais recevoir un vrai feed-back fait infiniment plus plaisir. Et bien, chers lecteurs, je vais continuer.

L’un des points qui m’intéresse sur ce projet rwandais : la communication. Dans l’informatique, on parle sans cesse d’Open Source, de partage de sources, de Creative Commons, … Cela peut-il s’appliquer à la création d’une entreprise ? Qui plus est au Rwanda ?

Une entreprise transparente, n’est-ce pas une bonne idée ? Etre à l’écoute non seulement de ses clients et de ses employés, mais aussi de tout ceux qui pourraient avoir une bonne idée à partager. J’aimerais commencer une conversation à ce sujet. Ce blog me permet bien d’envoyer mes idées au monde entier, reste à mettre en place un espace de conversation. Un espace ou chacun peut donner son avis, poser ses questions, ses remarques.

C’est pour cela que mon WiKi est né : http://wiki.ledcom.ch. Allez faire un tour, vous y trouverez quelques idées, jetées en vrac, qui ont besoin d’un peu de mise en place. Si vous avec une remarque à ajouter quelque part, cliquez sur le bouton EDIT et lachez vous !

mai 14, 2007

Un informaticien à Kigali – 2ème partie

Posted in informatique, kigali, rwanda, travail à 1:37 par Guillaume

Bientôt 6 mois depuis mon retour. Un boulot dans une grande boite d’informatique, un peu de snowboard, des soirées spaghettis tous les dimanches soir (tout le monde est bienvenu, appelez avant au 076 / 573 32 40), bref, la routine s’installe. Ce qui nous amènera à la 2ème partie.

Mais revenons un instant à la première partie :

Première moitié de 2006. SECAM, une des seules boites d’informatique sérieuses de Kigali me propose un job : développer la partie « service » de leur entreprise (pour le moment, ils font surtout de la vente de matériel). Réflexion. Pas mon truc. Grosse structure, pas prête à trop bouger, peu de gens suffisamment compétent au niveau informatique de service. Par contre, l’idée est là.

A Kigali, on trouve plein de gens qui vendent des PCs. A la limite, on peut trouver quelqu’un qui installe un réseau, partage de fichiers, partage de connections web. Plus loin, c’est le néant : gestion de contenu, intranet, extranet, solutions mail un peu complexes, gestion de calendrier, … il y a de quoi faire.

Deuxième partie :

Depuis quelques mois, le projet muri : monter une boite de service à Kigali. Les contacts se prennent : Denis que je vais voir cet après-midi et qui a un business d’import-export avec le Rwanda, Néhémie qui travaille chez Terracom, qui connait plein de gens et qui me passe les bons tuyaux, et bien sûr Tony, qui connait tous le monde.

Reste à trouver quelqu’un qui veuille se joindre à ce projet. Histoire de ne pas partir seul, d’avoir quelqu’un avec qui relancer les idées qui passent. Quelqu’un prêt à partir une année à Kigali. Envoyez vos candidature sur Guillaume.Lederrey@Gmail.com.

octobre 7, 2006

Nouveau Job

Posted in départ, informatique, travail à 6:56 par Guillaume

Bientot le retour en Suisse ! Cela veut dire, parmis d’autres choses, « trouver un nouveau job ». Vous n’allez pas le croire (moi-meme j’ai du mal à y croire) mais j’ai jusqu’à 100 visites par jour sur ce blog. Je me dis qu’un petit message ici et un peu de chance ne peuvent que faire avancer le schmilblick.

Or donc, si vous avez besoin d’un informaticien, que vous connaissez quelqu’un qui a besoin d’un informaticien, voir si vous avez envie de parler autour de vous d’un informaticien en recherche de boulot : allez-y ! Et pour me contacter : Guillaume.Lederrey@Gmail.com.

Un peu plus d’infos :

Je suis ingénieur HES en informatique. Je cherche un job en programmation ou en gestion de serveur Unix/Linux. J’aimerais pouvoir bosser dans une équipe qui croie à une informatique de qualité et qui essaie de comprendre les besoins de ses clients (je sais, j’en demande beaucoup).

Coté capacités, j’ai un bout d’expérience en programmation Java/J2EE, un peu moins en Delphi, PHP et Python, et une connaissance anecdotique d’un certain nombre d’autres langages dont l’enumération ici serait totalement superflue. Je suis bien sur pret à en apprendre d’autres.

J’utiliser Linux depuis 1996 (et oui, déjà 10 ans) et j’ai travaillé sur des serveur web / mail / base de données en production pour une petite entreprise Zurichoise.

De préférence, je cherche un job en Suisse Romande, mais pourquoi pas en Suisse Allemande, voir en France, Allemagne, Scandinavie … bref, je suis ouvert de ce coté.

Quoi qu’il en soit, souhaitez-moi bonne chance !

PS : Comme vous l’aurrez remarqué, mon clavier a un problème avec le circonflexe, et cela aggrave encore mon eaurtograf déplorable. Veuillez m’en excuser.

mai 20, 2006

Boulot au pieds des volcans

Posted in epr, gisenyi, lac kivu, rwanda, travail à 1:37 par Guillaume

volcanVendredi, départ à l'aube pour Gisenyi pour changer un lecteur de disquettes. 3h de taxi-bus pour arriver au pieds des volcans, au nord-ouest du Rwanda, les pieds dans le lac Kivu. Mon premier passage à Gisenyi, juste avant Noël, m'avait laisser l'impression d'une toute petite ville, à peine un village. En fait, la ville s'étend sur plusieurs kilomètres. Le changement de lecteur disquettes ne prenant pas un temps énorme, j'en profite pour me balader. Je rentre le lendemain : 6h de bus dans la même journée, c'est un peu beaucoup pour moi.

Sur le bord du lac : les maisons colloniales à moitié abandonnées, grands jardins, plages plus ou moins réservées au abazungus, Kivu San hôtel (sans doute l'hôtel le plus classe du Rwanda), routes à moitié maccadamisées bordées d'arbres exotiques. Franchement, ça vaut le détour. En montant un peu sur la colline : le centre-ville, l'auberge de l'EPR, la mosquée, … et surtout des maisons qui contrastent drôlement avec le bord du lac ! Les deux mondes se mèlent étrangement ici …

Je prend un café sur une terrasse au bord du lac en relisant le "Seigneur des anneaux", puis balade jusqu'à l'aéroport, traversée de toute la ville, rencontre de quelques rwandais, conversations limitées : presque personne ne parle français, et mon kinyarwanda est toujours chancelant. Cela n'empêche pas de partager un boût de chemin avec des enfants et des adultes tout étonnés de voir un umuzungu par ici.

mai 12, 2006

Déjeuner sur la terrasse

Posted in epr, kibuye, lac kivu, travail, voyage à 7:54 par Guillaume

Déjeuner sur la terrassePetit déj' sur la terrasse de l'auberge de Béthanie, à Kibuye. Je suis arrivé hier pour quelques résoudre problèmes informatiques, j'y ai passé la nuit et je repars sous peu pour l'orphelinat Rubengera, tenu par des soeurs de l'EPR. Au passage, notons que j'ai eu droit à la chambre 42 (si, si, 42).

Notons aussi, que j'ai eu droit à quelques problèmes informatiques inhabituels : un ordinateur attaqué par des gros insectes qui ont commencés à construire leur nid (je vous rassure : les bêtes sont parties, il ne reste que le nid).

Mais reprenons donc tout cela depuis le début. Départ hier à 5h30 du matin, pour arriver à Kibuye vers 11h après 3h de route. Faite le calcul, il y a un problème. Officiellement, je devais venir avec une équipe de l'EPR qui s'arrétait à Rubengera. On m'avait dit : "départ à 6h de l'EPR". A 6h30 le chauffeur arrive. On part chercher François, qui dort encore. Une fois réveillé, on apprend donc que le voyage est annulé. Pas grâve, je partirai avec le bus. Un peu moins confortable que la Jeep. C'est d'ailleurs la première fois que je fais un trajet dans un bus qui n'est pas plein. Et plein, pour un Toyota Hiace ça veut dire 20 personnes y compris le chauffeur et le convoyeur. Cette fois, on ne devait pas être plus de 15 …

Bon, je continue le petit déj', peut-être aurrez-vous encore de mes nouvelles avant mon retour à Kigali (façon de parler, je n'ai pas internet sous la main pour mettre ce petit mot en ligne).