mai 20, 2006

Boulot au pieds des volcans

Posted in epr, gisenyi, lac kivu, rwanda, travail à 1:37 par Guillaume

volcanVendredi, départ à l'aube pour Gisenyi pour changer un lecteur de disquettes. 3h de taxi-bus pour arriver au pieds des volcans, au nord-ouest du Rwanda, les pieds dans le lac Kivu. Mon premier passage à Gisenyi, juste avant Noël, m'avait laisser l'impression d'une toute petite ville, à peine un village. En fait, la ville s'étend sur plusieurs kilomètres. Le changement de lecteur disquettes ne prenant pas un temps énorme, j'en profite pour me balader. Je rentre le lendemain : 6h de bus dans la même journée, c'est un peu beaucoup pour moi.

Sur le bord du lac : les maisons colloniales à moitié abandonnées, grands jardins, plages plus ou moins réservées au abazungus, Kivu San hôtel (sans doute l'hôtel le plus classe du Rwanda), routes à moitié maccadamisées bordées d'arbres exotiques. Franchement, ça vaut le détour. En montant un peu sur la colline : le centre-ville, l'auberge de l'EPR, la mosquée, … et surtout des maisons qui contrastent drôlement avec le bord du lac ! Les deux mondes se mèlent étrangement ici …

Je prend un café sur une terrasse au bord du lac en relisant le "Seigneur des anneaux", puis balade jusqu'à l'aéroport, traversée de toute la ville, rencontre de quelques rwandais, conversations limitées : presque personne ne parle français, et mon kinyarwanda est toujours chancelant. Cela n'empêche pas de partager un boût de chemin avec des enfants et des adultes tout étonnés de voir un umuzungu par ici.

Publicités

mai 15, 2006

The end of the two half naked french cooks

Posted in Ben et Ignace, départ, kigali, rwanda à 10:33 par Guillaume

Ben et Ignace à l'aéroportC'est fini. Les deux cuisiniers français, Ben et Ignace, sont repartis. Je sens déjà que les séances de boulangerie dans ma cuisine, à torse nu pour combattre la chaleur du four (d'où leur surnom : "The two hafl naked french cooks") vont me manquer. Et encore plus le délicieux pain frais. Et les conversations …

Bref, je les ai accompagnés à l'aéroport ce samedi. Départ à pied depuis le CPAJ (Centre Presbytérien d'Amour des Jeunes) avec une ribambelle de gamins et d'amis. Entrée dans l'aéroport malgré les avertissements de la directrice : les enfants n'ont pas de cartes d'identité et durant la rencontre du NEPAD la sécurité est un peu accrue. Heureusement, Emmanuel (l'un des responsable du CPAJ) était là avec sont plus beau costume et a négocié notre entrée.

Quelques larmes de nos deux français, quelques unes des enfants, voir du staff. Malgré quelques réactions négatives de la part du staff du CPAJ par rapport à leur projet peu conventionnel, les enfants sont là pour prouver qu'il s'est passé quelque chose d'important. Ben et Ignace sortent d'une école de "Développement et Economie". Le parcours standard aurrait été de travaillé comme chef de projet pour l'ONU ou pour MSF. Mais ils voulaient ajouter à leur cursus une réflexion plus profonde sur les enjeux du développement. 4 mois passés avec les jeunes du CPAJ, sans but "utile", simplement à vivre avec eux au quotidien, manger de la pâte jaune et des ibishimbo (haricots) 3 fois par jours, se coucher à la tombée de la nuit parce que l'éléctricité fait défault, … Cela a dû leur donner un brin de réponse !

La suite du projet : ouvrir un resto sympa dans un lieu à déterminer, servir de bons produits du terroir et du pain frais. Si j'entends du nouveau à ce sujet, je vous tiens au courant et vous encourage à gouter à leur cuisine …

mai 12, 2006

Déjeuner sur la terrasse

Posted in epr, kibuye, lac kivu, travail, voyage à 7:54 par Guillaume

Déjeuner sur la terrassePetit déj' sur la terrasse de l'auberge de Béthanie, à Kibuye. Je suis arrivé hier pour quelques résoudre problèmes informatiques, j'y ai passé la nuit et je repars sous peu pour l'orphelinat Rubengera, tenu par des soeurs de l'EPR. Au passage, notons que j'ai eu droit à la chambre 42 (si, si, 42).

Notons aussi, que j'ai eu droit à quelques problèmes informatiques inhabituels : un ordinateur attaqué par des gros insectes qui ont commencés à construire leur nid (je vous rassure : les bêtes sont parties, il ne reste que le nid).

Mais reprenons donc tout cela depuis le début. Départ hier à 5h30 du matin, pour arriver à Kibuye vers 11h après 3h de route. Faite le calcul, il y a un problème. Officiellement, je devais venir avec une équipe de l'EPR qui s'arrétait à Rubengera. On m'avait dit : "départ à 6h de l'EPR". A 6h30 le chauffeur arrive. On part chercher François, qui dort encore. Une fois réveillé, on apprend donc que le voyage est annulé. Pas grâve, je partirai avec le bus. Un peu moins confortable que la Jeep. C'est d'ailleurs la première fois que je fais un trajet dans un bus qui n'est pas plein. Et plein, pour un Toyota Hiace ça veut dire 20 personnes y compris le chauffeur et le convoyeur. Cette fois, on ne devait pas être plus de 15 …

Bon, je continue le petit déj', peut-être aurrez-vous encore de mes nouvelles avant mon retour à Kigali (façon de parler, je n'ai pas internet sous la main pour mettre ce petit mot en ligne).

mai 2, 2006

Visite en Uganda

Posted in lac mburo, uganda, voyage à 6:31 par Guillaume

Me voilà donc revenu d'Uganda. Les photos sont en ligne ici.

Or donc, départ le samedi matin à 6h avec Diane et Tony (et la voiture de Tony). C'était Umuganda (journée de travail communautaire, plus sur le sujet bientôt). On devait donc passerla frontière avant 8h. Petit arrêt pour prendre en chemin une amie d'une amie qui avait besoin d'un lift dans la même direction et départ !

Changement de pneuPassage de la frontière à temps : on ne se fera pas arrêter par la police pour être sur la route pendant Umuganda. 1h pour dédouaner la voiture, faire les visas, … Enfin on entre en Uganda ! Première sortie du Rwanda pour Diane et premier tampon dans son passeport. Arrêt à Kabale pour le petit déj' et un pneu crevé. Ce n'est que le premier des petits problèmes techniques. Achat du nouveau pneu dans un magasin de pièces automobiles, aller jusque au garage pour le changer, transporter la roue (à vélo) jusque dans un autre garage pour la gonfler (panne d'éléctricité oblige – le compresseur ne fonctionne plus, il faut une génératrice). On finit par repartir.

Lac BusharaProchain arrêt : Lac Bunyonyi pour y déposer notre amie et dire bonjour à Ana et Beatriz (Beatriz 2ème depuis la gauche, Ana tout à droite). Superbe lac avec 39 îles. Sur l'île Bushara on trouve un charmant hôtel, un restaurant au sommet (pensez à commander à l'avance) et des petits bungalow pour un week end de détente. Plus de photos par là. Au passage, Tony, fidèle à la tradition Ugandaise de contact facile, fait connaissance avec un groupe d'anglo-américaines. On repart en fin d'après-midi, plus que 3 personnes dans la voiture.

Sur la route de MbararaOn entre pour de vrai en Uganda. Première surprise : la plaine ! Enfin, déjà plus qu'au Rwanda. On peut voir loin devant, la route ne fait pas toujours des tournant, des montées et des descentes … Achat d'un matelas pour la maman de Tony, des ananas, de la farine, … la voiture et peine à craquer. On arrive finalement chez Tony juste avant le coucher du soleil.

chèvres40 vaches, plein de chèvres, de moutons, des bananes à ne plus savoir qu'en faire, du café, des ananas, une dizaines d'employés qui travaillent sur son terrain … Tony est le prince de la région ! On passe la nuit ici avant de repartir pour le parc de Mburo pour aller voir les animaux.

réparation de radiateurMon premier safari ! Mais avant d'arriver au parc national de Mburo, il y a un petit bout de route. Longues lignes droites (inhabituel au Rwanda), pleine vitesse, trous dans le bitume par-ci par-là et un radiateur qui fuit. A la sortie de Mbarara (ou Mbalala, au choix) Tony croit entendre un bruit bizzzarrrre. Arrivé au dernier village avant le parc : le radiateur fuit. De toutes façons, la voiture de Tony n'est pas adaptées au routes du parc. On essaye de trouver un pick-up pendant que le mécanicien local répare le radiateur en question avec de la colle et de la farine. Conclusion, la colle et la farine font un excellent mastique qui tiendra jusqu'au lendemain !

Parc MburoEntrée dans le parc debout derrière dans le pick-up et mangeant des brochettes achetées au bord de la route. Prix raisonnable pour l'umuzungu que je suis et dérisoire pour les ugandais. Et enfin quelques animaux sauvages : buffles, gazelles, phacochère, hippo, croco, etc … C'est la saison des pluies, donc ils n'ont pas besoin de venir au lac pour boire. Donc pas de léopard et (soi-disant) moins d'animaux qu'à la saison sèche. Tant pis. C'était bien quand même et une bonne raison de revenir !

Le lendemain, il ne reste plus qu'é charger la voiture à raz-bord de bannanes (hors de prix à Kigali pour le moment), de pastèques (y'en a pas du tout à Kigali) et de toutes sortes de choses (l'Uganda est bien moins cher que le Rwanda !). Petit arrêt à Mbarara pour changer le radiateur de la voiture (la réparation à tenu jusqu'ici, mais ne tentons pas le diable). Voyage sans histoire jusqu'à la frontière, à part un essuie-glace qui lâche en plein orage et Tony qui roule avec la tête par la fenêtre.

Passage de la frontière bien plus rapide : il n'y a plus de visa à faire. Dernier incident de parcours : on a failli griller avec un camion d'essence qui commençait à prendre feu … on passe à côté en vitesse pour ne pas rester bloqués derrière, on croise 2 policiers que Tony amène sur les lieux, et je vous rassure, le début d'incendie a été éteint, tous le monde est sain et sauf ! Arrivée à Kigali, on dépose Diane avec un régime de bananes et dodo pour moi (juste après une pizza au "Sole Luna", pas envie de cuisiner après cette longue journée).

Or donc, pour tous ceu qui croient qu'il n'y a rien à faire de touristique au Rwanda … partez donc en Uganda !